George Dandin

George Dandin est un paysan fortuné qui, pour « s’élever au dessus de sa condition », se marie avec une fille de l’aristocratie locale.

La fille n’a pas été concertée ; ce sont ses parents, noblions désargentés qui ont arrangés cette union, trop heureux de pouvoir « reboucher d’assez bons trous » avec l’argent du gendre.

Mais la jeune femme ne s’accommode pas de ce mariage, éprise de liberté, elle aspire au romantisme, à la frivolité et aux emportements des jeux amoureux et succombe aux avances du premier beau parleur venu.

Réflexion du XVIIe : Peut-on s’élever socialement en achetant un titre de noblesse et en épousant une personne de la haute société?

Réflexion contemporaine : Peut-on s’élever socialement en accédant au star système ; et les paillettes trop clinquantes des plateaux de télé ne sont–elles pas des miroirs aux alouettes ?

 

Publicités